Archive

Archives pour 09/2009

Qui corrige nos textes en allemand?

07/09/2009
Heinz Hug, Korrektor Deutsch bei TRANSLATION-PROBST

Heinz Hug

J’ai commencé mon travail de correcteur et de rédacteur chez TRANSLATION-PROBST pendant que j’étais professeur d’allemand et d’histoire des civilisations à l’université des sciences appliquées de Zurich. A présent je suis à la retraite et j’ai largement le temps de me consacrer à ce travail intéressant. Je suis toujours dans le milieu des langues mais plus au niveau des théories et modèles comme c’était plutôt le cas quand j’étais professeur. Maintenant, je suis exclusivement dans la pratique en travaillant sur des textes différents dans des domaines encore plus divers. Parfois je suis étonné de constater à quel point nous avons parfois travaillé de manière purement théorique à l’université. Dans le domaine de l’éducation, cette opposition pratique/théorie ne disparaîtra probablement jamais.

A présent, dans mon activité de correcteur et de rédacteur, je vois constamment des personnes concrètes devant moi, celles qui ont rédigé les textes et celles qui les liront. Je connais à peu près leurs souhaits et exigences: les textes doivent être bien écrits et compréhensibles et ils doivent agir sur les destinataires. Evidemment les connaissances linguistiques que je transmettais auparavant à mes étudiants me sont utiles. Je peux vraiment bien me servir de mes connaissances en stylistique fonctionnelle et pragmatique mais je considère la langue beaucoup plus dans son utilisation.

J’ai toujours beaucoup écrit, je le fais encore aujourd’hui. Cependant, dans mon travail de correcteur/rédacteur, je dois laisser de côté cette facette de la langue, enfin pas entièrement. Dans la correction et la rédaction de textes techniques il y a également parfois quelque chose de ludique. Je joue avec les différentes possibilités d’exprimer quelque chose et je suis attentif à la musicalité de la langue. Bien sûr, de ce point de vue, j’ai beaucoup plus de libertés quand j’écris mes propres textes. Je suis plutôt un correcteur/rédacteur traditionnel. Je n’aime pas cette langue désinvolte que l’on peut lire souvent et qui ne fait absolument pas de phrases correctes. Vivacité, clarté, précision sont des qualités que l’on peut également trouver dans une langue qui s’intègre dans une certaine tradition et qui conserve les éléments fondamentaux de la langue allemande.

Salutations

Heinz Hug