Mot de la semaine « Rédaction »

Pour réussir dans le monde des affaires, les textes constituent un élément fondamental dans le quotidien professionnel. Vous semble-t-il difficile de rédiger de bons textes? Le Prof. Dr Daniel Perrin, directeur de l’Institut des sciences médiatiques appliquées de l’Université des Sciences Appliquées de Zurich à Winterthour, vous propose ici quelques conseils de rédaction.

Prof. Dr Daniel Perrin, directeur de l’Institut des sciences médiatiques appliquées de l'Université des Sciences Appliquées de Zurich

Prof. Dr Daniel Perrin, directeur de l’Institut des sciences médiatiques appliquées de l’Université des Sciences Appliquées de Zurich

TRANSLATION-PROBST SA: Pourquoi la précision des textes est-elle importante dans la vie professionnelle?
Prof. Dr Perrin: Lorsqu’on fait mouche, on atteint plus facilement ses objectifs. Si vous souhaitez toucher votre groupe cible et sortir du lot, vous devez donc parfaitement vous adapter à ses goûts et à sa manière de s’exprimer. Seuls des textes précis permettent d’obtenir ce résultat.

Au quotidien, on doit souvent écrire sous pression. Comment contourner au mieux ces difficultés?
Il est important de se concentrer pleinement sur les instructions, et de ne pas traiter cinq autres dossiers en suspens en même temps. Cela ne fait qu’ajouter du stress supplémentaire et ne résout aucun problème. Ménagez-vous un temps pendant lequel vous pouvez écrire sans être dérangé. En résumé: bien organiser son temps – et rester calme.

Comment savoir si le texte est bon?
Un texte est bon lorsqu’il conduit le relecteur du groupe cible là où on veut l’amener. Vous pouvez le vérifier en donnant le texte à lire à une personne qui représente le groupe cible ou qui en est très proche. Si cela vous est impossible, donnez-le à une personne qui peut parfaitement se mettre à la place du groupe cible. Un double regard vaut mieux qu’un seul, dans tous les cas.

Quelles astuces peuvent-être utiles pour la rédaction?
Savoir ce qu’on veut et, avant de commencer à écrire, se préparer par la brève lecture d’une langue présentant un bon niveau. C’est communicatif! Qu’est-ce qu’un bon niveau de langue? Pour ma part: exprimer des choses extraordinaires en employant des mots ordinaires.

Comment éviter le « syndrome de la page blanche »?
En cas de blocage, nombreux sont ceux qui lisent et relisent ce qu’ils ont déjà écrit. Cela ne sert à rien. Changer d’air, en revanche, peut s’avérer très efficace. Chacun doit décider seul de sa manière de changer d’air. La mienne, par exemple: manger une pomme, puis m’asseoir de nouveau devant mon ordinateur, cacher ce que j’ai déjà écrit et recommencer à écrire précisément là où je m’étais arrêté.

Avez-vous quelque chose à ajouter?
Être en mesure d’écrire quelque chose de clair et de simple signifie l’avoir compris. L’écriture est donc un outil qui permet non seulement de communiquer, mais aussi de penser. C’est ce qui, à mes yeux, rend la recherche d’écriture si intéressante – et importante pour tous ceux qui souhaitent bien écrire et de manière efficace.

Quand on écrit, bien se concentrer et manger une pomme, cela peut donc donner de vrais miracles. Si vous ne vous sentez pas encore tout à fait confiant, découvrez de nombreux autres conseils en lisant l’ouvrage du Prof. Dr Daniel Perrin, « Schreiben im Beruf » (www.danielperrin.net).

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks