Archive

Articles taggués ‘textes publicitaires’

« Le jour sans pub »

11/05/2011
Jacques Séguéla trifft TRANSLATION-PROBST

Jacques Séguéla

Que serait le monde sans publicité? Si quelqu’un peut répondre à cette question, c’est bien Jacques Séguéla, ancien conseiller en communication de François Mitterrand et vice-président de HAVAS, une des plus grandes agences de publicité au monde. Sa conférence 50 Jahre Werbe-Erfahrung, Innovation und Lebensenergie gebündelt in einer Stunde, 50 ans d’expérience dans la publicité, d’innovation et d’énergie résumés en une heure, a été source d’inspiration. Son expérience impressionne, ses déclarations sont réfléchies, ses explications sont claires: sans publicité, pas d’indépendance des médias, sans indépendance des médias pas de démocratie. Frank Bodin a présenté, à juste titre, Jacques Séguéla comme un grand modèle. Juste pour la conférence de Monsieur Séguéla, le voyage à Lugano valait la peine.

Roman Probst am Tag der Nicht-Werbung

Networking

Les restrictions voire les interdictions publicitaires sont rarement judicieuses. Le 6 mai, lors de la 86ème assemblée des membres de Publicité Suisse SW/PS, on a donc parlé de publicité et d’interdiction publicitaire. Ce sujet occupant les publicitaires, journalistes et politiques, l’assemblée des membres avaient pour leitmotiv « le jour sans pub ».

A la suite de la conférence d’ouverture de Jacques Séguéla, de célèbres politiques, journalistes et professionnels des médias se sont exprimés sur le thème «un monde sans publicité?» sous la direction de Filippo Leutenegger, conseiller national:

  • Roger Brennwald, président de Swiss Indoors Basel: « Le sport sans publicité? »
  • Roger de Weck, directeur général de SRG SSR: « Les médias électroniques sans publicité? »
  • Hanspeter Lebrument, président de Médias Suisses: « Les médias imprimés sans publicité? »
  • Natalie Rickli, conseillère nationale: « La politique sans publicité? »
  • Michael Gibbert, professeur d‘économie à l‘université de Lugano, l’université de la Suisse italienne: « L’économie publique sans publicité? »

Tout s’est parfaitement déroulé au cours de cette 86ème assemblée. Nous félicitons et remercions chaleureusement Filippo Lombardi, conseiller national et président de Publicité Suisse, Ursula Gamper, gérante de Publicité Suisse, ainsi qu’Urs Schnider, chargé de communication au sein de Publicité Suisse.

Venez me rencontrer à Montreux !

22/10/2010

Malheureusement le salon TTW est déjà terminé. Je remercie tous les visiteurs, j’ai beaucoup aimé être à vos côtés lors de cette session de tir à l’arbalète. Mais vous devez continuer à vous entraîner sur notre jeu en ligne, certains en ont vraiment besoin! Et un séjour linguistique en Australie est toujours en jeu! Visez dès à présent et gagnez. Les personnes de notre stand voisin, KUONI, qui, comme nous, misent sur la qualité suisse, ont très bien visé. Une dernière chose: si j’ai une barbe touffue ce n’est ni par coquetterie, ni parce que je suis allergique à l’après-rasage ou parce que je n’ai pas l’électricité, je suis seulement un habitant de la Suisse profonde et ma barbe représente des années de précision. Au revoir!

La façon dont les entreprises trouvent les mots justes…

30/06/2010

Qu’est-ce qu’une traduction professionnelle? Comment naissent les traductions grâce auxquelles vous vendez plus? Lisez à ce sujet l’interview d’un expert réalisé par SuisseEMEX avec Roman Probst et l’article de notre blog.

Une image dit soi-disant plus que 1000 mots. Mais les bonnes images sont rares. Quand j’observe une image elle me raconte une histoire. Pour échanger mes impressions sur l’image, pour pouvoir la classer dans une catégorie, la juger, je dois en parler avec d’autres personnes, à l’oral ou à l’écrit et la langue le permet. C’est ici que TRANSLATION-PROBST entre en jeu.

Roman Probst

Roman Probst

Renoncer à l’aide du dictionnaire ou des outils de traduction automatique en ligne pour rédiger dans une langue étrangère. Les mots peuvent avoir plusieurs sens, la plupart du temps, les tournures ne sont pas aussi simples à traduire dans une autre langue. Les logiciels de traduction aident les traducteurs mais sur, le plan de la qualité, ils ne pourront guère les égaler un jour. Il manque à ces logiciels le bons sens et le sens pour comprendre le message du texte.

Si une campagne publicitaire n’était pas comprise voire mal comprise par le public visé, public parlant une autre langue, ou si elle venait à trop choquer les potentiels clients, ce serait une effroyable catastrophe qui coûte chère.

Comment distingue-t-on une traduction professionnelle  d’une autre traduction?

Beaucoup de nos plus de 300 traducteurs vivent dans leur pays natal. Ils traduisent exclusivement dans leur langue maternelle, donc dans la langue qu’ils connaissent depuis leur naissance, qu’ils parlent chaque jour et qui est partie intégrante de leur environnement. Ils sont donc les mieux placés pour connaître le milieu socioculturel du public que visent les textes à traduire. Ils sont experts dans leurs domaines de spécialité, ils suivent les évolutions de leur domaine, on peut dire qu’ils « s’actualisent » quotidiennement. Pour garantir notre qualité, nous sommes particulièrement fiers que chaque texte soit relu par un professeur.

Voilà comment naissent les traductions professionnelles: le sens de vos textes est parfaitement adapté à votre public-cible. Nous veillons ainsi à ce que votre message soit transmis. Nous vous le garantissons!

Adresser les traductions au public visé

01/06/2010

Pour que les personnes se sentent prises en compte et comprises, il faut s’adresser à elles dans leur langue. Ces personnes deviendront des clients. L’ancien chancelier et prix Nobel Willy Brandt proclamait déjà ce principe simple: « si vous voulez vendre quelque chose, vous devez parler la langue de votre client. »

Zurich Tourisme l’a compris. Depuis 2008, quand les russes viennent en Suisse, c’est Zurich qu’ils préfèrent visiter. L’équipe de Zurich Tourisme veut soutenir cette mode au moyen d’une offre qui s’adresse aux clients russes et leur correspond. Pour cela, TRANSLATION-PROBST leur vient en aide. Nous avons traduit toute la page d’accueil en russe, les contenus sont ainsi clairement adaptés à la clientèle russe.

L’effort financier a été récompensé: différents médias comme 20 minutes, NZZ online, Tagesanzeiger parlent des investissements réalisés pour les clients. Par ailleurs, malgré la crise, le nombre de visiteurs russes a continué d’augmenter cette année. Vraisemblablement ils se sentent bien accueillis à Zurich.Stadt Zürich

Quand une entreprise ne s’adresse pas à son public-cible, elle le perd. TRANSLATION-PROBST offre des services parfaitement adaptés pour des textes qui s’adressent à un groupe-cible.  L’article «Die Sprache der Kunden sprechen» – parler la langue de ses clients, du magazine « Inside », publié par FH Suisse vous donnera plus d’informations sur la prise en compte du public-cible de TRANSLATION-PROBST.

En cliquant sur les liens ci-dessous, vous trouverez les conseils de notre entreprise partenaire Worldsites pour adapter de manière optimale vos offres à vos clients.

« Parler la langue de ses clients et adapter le message global aux consommateurs locaux. »

« Les adaptations à la langue du client et les messages globaux pour des clients locaux. »

« Comment éviter les erreurs dans une traduction et dans la langue de ses clients »

Roman Probst

« Parler la langue de ses clients et adapter le message global aux consommateurs locaux. »